Cotton_organique_A.jpg

Coton organique

Pour être considéré comme biologique, le coton doit être cultivé selon des techniques fixées par des chartes et provenir d’une graine sans OGM. Il est également exempt de pesticides chimiques, d’herbicides et d’hormones de croissance.

Aujourd’hui, une infime partie de la production mondiale de coton est certifiée biologique. En effet, le coton biologique représente environ 2 millions de tonnes vendues par an, contre plus de 17 milliards de tonnes de coton conventionnel.

 

Avantages

La culture biologique du coton est évidemment plus écologique, mais aussi plus éthique que celle du coton conventionnel. De la semence de la graine à la récolte de la fleur, le coton bio est cultivé sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques, et sans OGM. Les producteurs utilisent des engrais et insecticides naturels, qui ne nuisent pas aux écosystèmes environnants et ne sont pas toxiques pour les hommes qui travaillent sur la chaîne de production.

Les cultures biologiques sont plus respectueuses de l’environnement : elles consomment 50-80% d’eau en moins que les cultures traditionnelles, n'épuisent pas les sols et émettent 30-40% de CO2 en moins.

Dans les usines de tissage et de confection des vêtements, le coton bio est blanchi à l’eau oxygénée et non au chlore. Les teintures doivent être réalisées sans substances cancérigènes et sans métaux lourds. En évitant de nombreux traitements chimiques, le coton organique est très agréable au toucher, totalement anallergique et avec un cycle de vie prolongé.

Le label GOTS garantit le mieux les textiles en coton biologique et écologique tout au long de la chaîne de production (textile contenant au moins 95% de fibres biologiques certifiées).

 

Inconvénients

En général, le coton biologique coûte environ 20-30% de plus que le coton conventionnel, car les processus impliqués exigent plus de travail. Pendant que la culture conventionnelle du coton est axée sur la vitesse et la quantité, les principes de l'agriculture biologique reposent sur la qualité et l'éthique. Ainsi, les rendements des cultures biologiques sont souvent légèrement inférieurs à ceux des exploitations classiques.

Malgré les économies d’eau réalisées (en comparaison avec la culture du coton traditionnel), la culture du coton bio reste quand même très gourmande. Pour réduire l’utilisation de cette ressource naturelle précieuse, il est donc important de repenser notre manière de consommer pour acheter moins mais mieux.

 

Nous serions heureux de produire votre prochain article en coton organique. Pour ce faire, n’hésitez pas à prendre contact avec nous pour parler de votre futur projet.